top of page
steven-pahel-645g50Mxy8s-unsplash.jpg
  • Photo du rédacteurCha

Cannonball : Le génie du marketing déchaîné sur les routes les plus folles !

Dernière mise à jour : 5 sept. 2023

La règle c'est qu'il n'y a pas de règles... L'histoire du Cannonball est passionnante et mêle à la fois l'esprit de compétition, l'ingéniosité marketing, la communication astucieuse et des sommes d'argent considérables. Cette saga est née dans les années 1970 aux États-Unis et est devenue légendaire dans le monde de l'automobile. Comment une course illégale a-t-elle réussi à se transformer en phénomène culturel ? Attachez vos ceintures et préparez-vous à découvrir le génie du marketing qui a fait du Cannonball bien plus qu'une simple course automobile !



Le Cannonball Run, également connu sous le nom de Cannonball Baker Sea-To-Shining-Sea Memorial Trophy Dash, était une course automobile illégale qui consistait à parcourir la distance entre la côte est et la côte ouest des États-Unis dans un temps record. L'objectif était de relier New York à Los Angeles, soit environ 4 500 kilomètres, en échappant aux forces de l'ordre et en évitant les limitations de vitesse.


L'idée originale de la course est attribuée à Brock Yates, un journaliste automobile américain. Yates, qui travaillait pour le magazine Car and Driver, avec aux commandes de la rédaction en chef, Steve Smith. Tous deux souhaitaient organiser une compétition qui mettrait en avant la performance des voitures et l'endurance des conducteurs. Ils espéraient également susciter l'attention médiatique et attirer les sponsors.



Pour promouvoir cette course, Yates et son équipe ont utilisé des tactiques de marketing et de communication audacieuses. Ils ont d'abord créé un mystère autour de l'événement en gardant secret le point de départ exact et en diffusant des indices dans les articles du magazine. Cette stratégie a attisé la curiosité des lecteurs et a généré un buzz médiatique.

Ensuite, Yates a réussi à attirer des participants influents et des célébrités, ce qui a considérablement augmenté l'attrait de la course.


Des pilotes célèbres, tels que Dan Gurney, et des personnalités du monde du divertissement, comme Burt Reynolds, ont participé au Cannonball. Leur participation a fait la une des journaux et a attiré l'attention du grand public.

Cependant, il est important de noter que le Cannonball était illégal. Les participants défiaient ouvertement les lois de la circulation et risquaient des poursuites judiciaires. Cette dimension de transgression et de contre-culture a également contribué à l'aura mythique qui entoure la course.




En ce qui concerne l'argent, le Cannonball a attiré l'intérêt des sponsors et des investisseurs. Les sponsors fournissaient des voitures, du matériel et de l'argent pour soutenir les équipes participantes. Certains participants ont également utilisé leurs propres ressources financières pour préparer et modifier leurs véhicules, afin d'optimiser leur performance sur la route.


Les médias ont joué un rôle crucial dans la popularisation du Cannonball. Les reportages et les documentaires sur la course ont captivé le public, et les retombées médiatiques ont renforcé l'image de la course comme un défi audacieux et excitant. Cela a alimenté davantage l'intérêt des sponsors et a contribué à l'aspect financier de l'événement.


Le Cannonball a également fait preuve d'un sens de l'humour débridé dans sa stratégie de marketing. Les anecdotes drôles, les déguisements loufoques et les excuses inventives ont contribué à créer une image amusante et décalée de la course. Les participants ont joué avec l'absurdité de la situation, transformant les contraintes légales en situations comiques.



Cette approche humoristique a permis au Cannonball de se distinguer des autres événements automobiles et de se positionner comme une expérience unique et divertissante.

Cependant, au fur et à mesure que le Cannonball gagnait en notoriété, les critiques se sont également fait entendre. Les autorités ont intensifié leurs efforts pour mettre fin à la course illégale, et les participants ont dû faire face à des poursuites judiciaires de plus en plus sévères.


Finalement, le Cannonball 1ère version a été officiellement arrêté dans les années 1980 en raison des pressions exercées par les forces de l'ordre et des préoccupations croissantes en matière de sécurité routière.


Malgré sa fin prématurée, l'histoire du Cannonball reste une référence dans le monde de l'automobile et du marketing. Elle a démontré l'importance de la communication percutante, de l'innovation marketing et de l'attrait pour l'aventure pour attirer l'attention du public et des sponsors.


Le relais a été pris et des courses telles la One Lap of America, la Bandit Run (hommage à Smokey and the Bandit) ou encore le Gumball 3000 notamment, perpétuent le mythe.


Et évidemment, pour les fans absolus (j'ai le plus grand devant l'éternel à la maison), il faut voir, revoir et encore revoir les films Cannonball (1,2,3), l'Equipée du Cannonball (avec Yates dans son propre rôle), et le parfait Smokey and the Bandit...



@Copyright - Tous droits réservés

Crédit photo (ldd) : Car&Driver, 20CF, HumphreySutton

bottom of page